Paroles d’Odeurs

Hélène, 60 ans

« En CP, maman m’achète un petit cartable noir avec des clics dorés comme des alliances, ou peut-être les ai-je rêvés… Petite anse, bouton impeccable, deux compartiments dedans, il avait une odeur, ce truc-là… L’odeur de mon métier, toute ma vie – celle dans laquelle je suis entrée à 4 ans, à la maternelle, et dont je ne suis jamais sortie. L’odeur du travail bien fait chaque jour, cours préparés, copies corrigées.
Le parfum de ce cartable, c’est un peu celui de « la serviette de chagrin gaufré » qu’ouvre le sous-préfet aux champs dans le conte d’Alphonse Daudet. As-tu déjà reniflé un oxymore ? « Chagrin gaufré »: quand j’étais petite, cette expression m’émerveillait. Elle portait en elle tout le mystère du chagrin et la légèreté de la gaufre… »
Published on #L’Air du Temps#Paroles d’Odeurs

Les commentaires sont clos.