Europe

 »

Pour guerre l’émulation. L’émeute des intelligences vers l’aurore. L’impatience du bien gourmandant les lenteurs et les timidités.

(…)

Un peuple fouillant les flancs de la nuit et opérant, au profit du genre humain, une immense extraction de clarté.

Voilà quelle sera cette nation.

Cette nation aura pour capitale Paris, et ne s’appellera point la France; elle s’appellera l’Europe.

(…)

et aux siècles suivants, plus transfigurée encore, elle s’appellera l’Humanité.

L’Humanité, nation définitive, est dès à présent entrevue par les penseurs, ces contemplateurs des pénombres

(…)

 

L’Europe, une, y germe.

comme l’être ailé dans la larve reptile. (…) elle déploiera ses deux ailes, faites, l’une de liberté, l’autre de volonté.

 

Le continent fraternel, tel est l’avenir. Qu’on en prenne son parti, cet immense bonheur est inévitable. »

 

Victor HUGO in PARIS

 

Hauteville House, mai 1867

 

Les commentaires sont clos.