SALUT!

 

 » La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera. » Emile Zola

SACRE LEON!

 » Nous sommes entrés dans l’ère de la  » voyoucratie ». Le petit lascar des rues, déluré et mal élevé, pour lequel on pouvait éprouver de la sympathie, est à présent remplacé par la délinquance en costume trois-pièces. (…) Ceux qui s’enrichissent. Ceux qui ont le pouvoir. »

Léon Schwartzenberg, in FACE A LA DETRESSE Fayard 1994, pages 11 et 12. 

LEON- NOEL

Et, en ce joli décembre tout de jaune d’or vêtu

Comme chacun l’aura bien constatu

En vertu des promesses tenues

« Plus un seul SDF à la rue »

pour applaudir Les Habits neufs de l’empereur,

(fort joli conte à morale morale de Monsieur Andersen)

Cafetière, Carcassonne et code pénal! Telle est la trilogie photographique de l’accueil. A vous de découvrir pourquoi au fil de ce site où l’humour ne manquera pas…Ce serait un site à énigmes, si tu préfères…

Mon site enfin appartient à tous ceux qui apprécient et respectent mémoire et vérité, il appartient à des milliers d’enfants, à des avocats, à des juges, à des enseignants, à des artistes authentiques, morts ou vivants, à des jardiniers, des boulangers, des maçons, il appartient au principe de vérité et d’amour.

C’est un petit site

naturellement poli

comme les merveilleux galets des plages de Normandie…

C’est un Peuple plein de noblesse

grand chic parfois en gilet jaune

 fluo,  grande noblesse distinguée, infirmière, médecin, éboueur, boulangère, maçon, horticulteur, chômeur plein d’espérance,

ouvrier dans un lycée, ou ailleurs, retraité ayant tout donné

et plus encore,

touchant, que dis-je, effleurant quelques mille euros…

Ou dormant dehors dans le froid, dans l’effroi.

Peuple aidant aimant les valeureux immigrés.

Peuple comme eux

par les indécents nantis

méprisé.

Peuple de Victor Hugo,

beau,

et

révolté

après tant de patience

Peuple

qui ne prend pas l’étranger comme bouc émissaire

Peuple

qui ne veut surtout pas ressembler à ces milliardaires indécents

Peuple

qui ne connaît d’anarchie que celle de Léo Ferré

de communisme

que celui d’Aragon et Ferrat

 peuple qui consent

à ce que les riches trop indécents

trop méprisants

les laissent vivre

décemment,

plus encore:

agréablement.

 » Le monde du partage devra remplacer le partage du monde »

Claude Lelouche

(Que l’avenir donne à la France un président qui n’engendrera pas la désespérance.)

*

Je le dédie, ce site où rien ne saurait mentir, à mes trois petits-enfants, Manon, Nathan, et Lily

qui, eux non plus,  ne se laissent pas acheter par les cadeaux de Mère Noël.

Mille bisous également à mes parents fidèles, amis, connus ou non, collègues, élèves, avec ou sans papiers, voisins, gens de douce, courageuse et honnête compagnie!…

Un coup de chapeau à Johnny, dont des milliers de fans s’entassent ce soir pour découvrir l’album posthume tandis que lui-même n’eut jamais vent de quinze textes que son impresario devait lui transmettre lors d’un dîner au Kings Club.

Voir fin 2018 en ma rubrique  » chansons ».

je vous propose de consulter mon CV en cliquant  sur ce lien

  » Le vrai miroir de nos discours est le cours de nos vies. » Michel de Montaigne.

J’ai oublié d’y inscrire ma participation en 1970-71 au « Kbarré des 100  » de la MAISON ROUGE, Place de la REPUBLIQUE à METZ sous l’égide CULTURE ET LIBERTE et la houlette de Roger JAY: expression corporelle, danse jazz, ballets de lumière noire (bel oxymore) et poésie…

Je dédie aussi ce site à Jean Cabut.

Bienvenue chez moi

au pays de la tendresse

et de l’humour.

Et de la belle et grave inquiétude quand il se doit.

PUISQUE CETTE PAGE EST LA PAGE D’ACCUEIL, je veux exprimer en ce 9-9 de l’an 2015 que l’accueil unanime et absolu de tous les réfugiés en détresse par notre France et notre Europe adorées est un jour important. Ce drame était humainement insoutenable. Fée-licitations à tous les Grands ce monde qui en ont pris conscience. Enfin!

Hélas, hélas, ce mois de juin 2018 sera marqué d’un galet noir dans les livres d’histoire. Débats, pourparlers vains, rencontres de chefs se succèdent sans succès tandis que des humains en détresse se noient par centaines, par milliers.

Heureusement qu’ on a le foot et la grand-messe pour ce pauvre Johnny, et tous ces milliards de dollars dont on entend vaguement parler…

Hein oui maîtresse!

Bien sûr!

-Treeeeesse!

– Quoi encore?

– C’est quoi au juste la « pédagogie »?

-C’est l’art d’enseigner aux jeunes enfants. Même racine que pédiatre, pédophile, etc…

– Au mieux de etc, y a pédestre, pédicure

-Au lieu. Oui mais là, c’est un autre sens. Le sens de pied. Promenade à pieds. Soigneur de pieds pour ceux qui ont beaucoup marché, par exemple…

– Je comprends mieux, ô maîtresse! As-tu songé à faire de la politique?

– Que nenni. Mais donner des cours de rattrapage en vocabulaire et éthique à certains de nos chers politiciens ne me déplairait point, histoire d’enrichir un brin leurs fameux « éléments de langage »…

La question est: à leur âge, comprendront-ils aussi vite et bien que vous, les enfants?

-…?!

La photo qui suit est extraite du spectacle que j’ai mis en scène pour mes élèves à Woippy ( Moselle) à partir du conte  » La Princesse et le balayeur » que j’avais écrit pour eux aussi. Une Princesse refuse  l’un après l’autre tous les riches et stupides soupirants qui se présentent à elle. Mais in fine, elle donnera son coeur au petit balayeur qui, le seul, réussira à lui décrocher la lune!  On est comme ça, nous les nanas! Et sur la dernière photo tout en bas ( mais carrément tout en haut!), c’est juste moi!

Salut mes adorés!

20150416173832_001

20150416174007_001

Oui, c’est moi! Et même pas le vertige!

12 commentaires

  • J-F dit :

    PAS MAL DU TOUT CE SITE !

  • Sarah la panthère dit :

    Superbe site

  • Hélène Boulmant-pierre dit :
  • De la Mancha dit :

    Coucou! Soy costarricense y me encanta leer sus escritos. Siga de la misma manera que muchos la apoyamos y esperemos que todo tome un rumbo de felicidad y de calma. Escribo porque escribir es un arma, un arma que tiene que de ser paz y nunca de violencia y de problematica.
    Mucho respeto y cariño.

    Suerte,

    Fabian

  • Cuny dit :

    Ma chère Hélène,
    Sans t’en vouloir particulièrement mais depuis le temps où tu as mis dans la rubrique « truc en vrac » « le trop joli collier de nouilles », il faut que je réagisse et te fasse remarquer que tu as le don de transformer des faits anodins en toute une histoire (ta fille a hérité de ce don lorsqu’elle me décrit comme une marâtre à partir de faits aussi anodins);
    Ce collier presque magique – je l’ai fait avec Yoann pour toi- car Yoann t’appréciait beaucoup (et il avait raison) et moi également (à certains moments je souligne).
    Ta remarque « Yoann emmerdait ses parents mais était un amour chez moi » est totalement déplacée sauf le fait qu’il était un amour chez toi (parce que j’ai accepté qu’il vienne chez toi) comme il était un amour chez nous.
    Je te l’ai confié tout petit (1 mois, 3 mois) ; tu lui as donné son premier pot de carottes avec photo et commentaires à l’appui…Avoue que j’ai été très conciliante.
    Donc le collier de nouilles, OK tu peux garder la photos (si c’ est bien le collier de Yoann) mais pour le commentaire, quelques rectificatifs s’imposent.
    Bien à toi (privée de la joie de rencontrer tes petits enfants) .
    Gis Gigi Gismonde

    • Salut Gigi!
      Dis donc, quelle surprise de te lire! Tu as fait des progrès depuis ton texte de délation au tribunal.
      Eh oui, tu vois: non contente d’avoir PRIS le mari, tu voulus POSSEDER ma fille et me VOLER mes trois petits-enfants, mais décidément ça ne fonctionne pas!
      Ca ne fonctionne pas car moi j’aime les gens sans les posséder. Ce ne sont pas des biens mobiliers ou immobiliers.
      Ca ne fonctionne pas car la subtile mais ô combien précieuse nuance, ma chérie, c’est que l’amour n’est pas affaire de possession, ce qui fait tout le distinguo d’ avec les sorcelleries moyenâgeuses, encore en vigueur dans certains recoins de Meuse et d’Afrique, peut-être, mais pas chez moi.
      L’amour est tissé de sentiments sincères qui nous unissent à jamais, même au- delà de la mort, que tu le veuilles ou non, et peut-être même encore plus parce que tu nous en empêchas.

      Je n’ai pas encore rencontré mes petits-enfants.
      Toi si.
      C’est donc en connaissance de cause qu’ils ne veulent plus te voir.Tandis que moi, j’ai encore toutes mes chances! Et eux aussi!

      Ce collier de nouilles était donc VRAIMENT magique: non point comme un vulgaire gri-gri mais comme le témoignage d’une époque où, autour de moi, ne régna EFFECTIVEMENT que l’amitié, la tendresse et l’amour.

      Et crois bien, banale jalouse, que c’est loin d’être fini!

      Je tiens cependant, conciliante que je suis, à te concéder un rectificatif: Yoann ne vous  » emmerdait  » pas. Il vous escagassait. Je t’accorde cette concession avec l’accent de Carcassonne où je suis née, car Maman détestait que ses filles disent des gros mots. D’ailleurs Maman aimait bien ton gamin…
      Du reste si tu persistes, j’ai une jolie vidéo d’un Noël dans les Vosges où l’on te voit repoussant ton fils pour n’accepter que les coupes de champagne d’Alain…

      Je la diffuse, ou pas? Allez, va, je t’épargne cette honte!

      Principe de réalité avec preuves à l’appui.
      Comme quoi un touti collier de nouilles du frangin d’Elodie, ça peut faire des merveilles!

      Bisous! Hélène.

  • I enjoy reading a post that will make men and women think.
    Also, many thanks for allowing for me to comment!

  • Il m’arrive de me dire:  » Cette personne est-elle véritablement aussi conciliante qu’elle le prétend? »

    Si liante? Cela reste encore à prouver!

Leave a Comment